Kanopy met l’écologie au cœur de l’habitation
Gwen Tendron et Joachim Bosc. © Kanopy

Kanopy met l’écologie au cœur de l’habitation

Kanopy met l’écologie au cœur de l’habitation 5.00/5 (100.00%) 4 votes

Basée à Magné près de Niort, l’entreprise KanopY a récemment remporté le second prix du concours Futurobois dans la catégorie maison individuelle, avec sa maison en bois sur pilotis. Entretien avec les deux fondateurs de cette petite entreprise, Gwen Tendron et Joachim Bosc.

 

KanopY, c’est un nom qui rappelle la canopée de la forêt, non ?

Oui, c’est le fondement même de notre entreprise puisque nous sommes constructeurs de maisons en bois, écologiques et bioclimatiques. Nous sommes également spécialisés dans les extensions, surélévations, charpentes, terrasses et rénovations, toujours en bois.

L’entreprise affiche sept années d’existence, comment a-t-elle vu le jour ?

Malgré sa formation scientifique, Gwen a toujours été très sensible au mode de construction alternatif et fréquentait, avant que l’on se rencontre, les chantiers participatifs en éco-construction. Pour ma part, à l’époque, je travaillais dans un chantier de fabrication de voiliers à Niort. Je suis charpentier de formation et je m’intéressais beaucoup aux maisons en bois. Un jour, nous nous sommes retrouvés sur la construction d’une maison en ossature bois en Bourgogne. Le chantier s’est très bien passé et nous avons eu l’idée de développer notre propre structure.

 

« L’écologie est une conviction pour nous »

 

Il y a un effet de mode pour ce type de construction. Mais ce n’est pas ce qui vous motive ?

Non pas du tout. L’écologie est une conviction. D’ailleurs, nous ne travaillons qu’avec des matériaux écologiques et avec une préférence pour la ouate de cellulose ainsi que la laine de bois. Dans cette logique, nous n’importons pas non plus de bois exotiques. Nos chantiers sont réalisés uniquement à partir d’essences locales. Au final, notre politique est d’arriver à des maisons saines, peu gourmandes en énergie et facile à chauffer.

Comment avez-vous surmonté la crise que traverse aujourd’hui le secteur du bâtiment ?

En réalité, KanopY a vu le jour pendant la crise. Nous ne connaissons donc pas les années fastes du bâtiment… Par contre, on a subi de plein fouet l’arrêt des subventions régionales concernant l’isolation. On est passés du jour au lendemain d’une dizaine de chantiers par mois à… zéro. Ça a été un coup dur, il a fallu réorganiser les équipes. Désormais, on va tenter de relancer ce secteur d’activité.

Les maisons bois sont-elles plus chères à la construction que les habitations traditionnelles ?

Oui et non… Plus on monte en gamme plus la différence se réduit. Pour une maison aux normes RT 2012, une construction bois affiche un prix supérieur de 5 à 10 %. Sur une habitation passive, nous sommes à prix équivalent. Et pour une maison positive, nos tarifs sont moins élevés qu’une maison classique. L’explication est simple. Ça coûte cher de rendre une maison en béton performante notamment d’un point de vue de l’isolation. Nous, nous utilisons des matériaux qui sont isolants à la base.

 

Kanopy (Magné) : maison bois sur pilotis, primée par Futurobois

© Kanopy

 

Vous travaillez uniquement avec les particuliers. Comment se passe la commande, vous possédez votre bureau d’architectes ?

Il y a plusieurs cas de figure. Soit le particulier vient nous voir avec les dessins déjà réalisés, soit il n’a rien si ce n’est l’envie de vivre dans une maison bois. Là, nous l’orientons vers des architectes avec lesquels nous avons l’habitude de travailler. Nous, nous sommes uniquement constructeurs, nous ne réalisons pas de dessins en interne.

La distinction que vous avez reçue est importante pour vous ?

Oui, ce prix récompense notre travail et celui de notre équipe. D’ailleurs, nous comptons bien postuler à nouveau lorsque nous aurons une nouvelle construction remarquable.

Propos recueillis par Jean-Sébastien Thomas

 

Quelques chiffres

Actuellement, l’entreprise emploie 8 personnes pour un chiffre d’affaires de 550 000 euros en 2015. Cette année, le CA devrait être en progression malgré la chute de l’activité isolation. En effet, en septembre, le chiffre d’affaires s’établissait déjà à 540 000 euros. Depuis sa création, l’entreprise a déjà réalisé une dizaine de maisons en bois. Son champ d’intervention se concentre sur une centaine de kilomètres autour de Niort.

 

Outre l’écologie qui occupe une place importante dans leur vie, Gwen Tendron et Joachim Bosc ont des passions assez éloignées dans leur vie extraprofessionnelle. Ainsi, le premier est attiré par le surf et le badminton. Le second, lui, se tourne volontiers vers les sports « nature » puisqu’il pratique l’escalade, la randonnée ou encore la course à pied. Il adore également la danse et plus particulièrement le lindy hop.

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*