Les chantiers nautiques satisfaits de leurs prises de commandes
Yann Dubé (Prépa Nautic), Sylvie Marcilly (vice-Présidente du Conseil Départemental de Charente-Maritime) et David Roy (Afep Marine)

Les chantiers nautiques satisfaits de leurs prises de commandes

Les chantiers nautiques satisfaits de leurs prises de commandes 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Le secteur nautique, c’est 400 entreprises, 4 000 emplois et 400 M€ CA en Charente-Maritime. Et 65 % de la production est exportée. Le département a bien tiré parti des salons de l’hiver.

En décembre, au Nautic de Paris, le stand du Conseil Départemental accueillait 13 entreprises. Elles soulignent la qualité des contacts commerciaux noués, notamment pour les grands chantiers. Fountaine-Pajot annonce un carnet de commande à fin décembre en progression de 9,1 % sur un an et un chiffre d’affaires à fin août en hausse de 21,8 % par rapport à l’exercice précédent.

Au salon de Düsseldorf, en janvier, Nautitech, désormais intégré au groupe allemand Bavaria, a signé 15 ventes du « 40 Open ». Le chantier s’agrandit et prévoit de doubler ses effectifs pour atteindre 130 personnes en 2016. Le Groupe Poncin, qui a basculé la commercialisation sous le nom de sa marque Catana en 2014, présentait une autre marque, Bali, sur le marché des catamarans. Le constructeur reconnaît un excellent retour.

Les petits chantiers ne sont pas en reste. Nethuns, spécialiste des semi-rigides, a présenté une version hybride. Il est en pourparlers pour créer un chantier de finition au Brésil. Neel Trimarans, qui sous-traite le moulage de ses coques, s’est dotée d’un nouveau bâtiment de 1 000 m² pour les finitions. Il a présenté un 65 pieds (dont une unité est déjà vendue) et se donne les moyens de monter en cadence. Afep Marine Evolution lance le voilier «Révolution 22, en aluminium, « atypique et innovant », caractérisé par sa simplicité et sa solidité. Pour le dirigeant David Roy, « La crise a permis de se fédérer » au sein de la filière charentaise-maritime. De son côté, Prépa Nautic a commercialisé le Ofcet 650 de série, un voilier sportif, dont 5 exemplaires ont déjà été construits. Selon le chantier, il rassemble la technologie des 60 pieds dans un 6,50 mètres et ce modèle a « attiré la presse et les curieux » au salon nautique de Paris. Prépa Nautic, qui se lance dans la sous-traitance polyester, veut construire un bateau plus gros et déménager prochainement.

La filière nautique de Charente-Maritime profite d’acteurs fédératifs et tournés vers l’innovation : le CRITT Matériaux, l’école d’ingénieurs EIGSI, l’association La Rochelle Nautic Network ou le Pôle Refit. Outre ses aides économiques, le département facilite la prospection en Chine, notamment via un partenariat avec la ville de Dalian.

 

Laurent Kaczmarek

Principales sources utilisées :

Sud Ouest, Actu-Nautique.com

Réagir à cet article

comment-avatar

*